Ville / Newsletter du 1 Mai 2019

A Grande-Synthe, des maraîchers bio viendront s’installer sur les terres de la ville.



Il existe des régies municipales de l’eau, des déchets... et pourquoi pas de la nourriture ? A Grande-Synthe, dans le département du Nord, le maire Damien Carême entend rendre sa commune entièrement autosuffisante. Pour cela, la mairie vient de faire l’acquisition de cinq hectares de terre, qui se rajoutent aux 8,6 achetés en 2017.

Pour occuper ces « fermes urbaines multiservices », la mairie a lancé un appel à candidatures pour recruter deux maraîchers bio. Ils devront s’acquitter d’un loyer de 65 euros par hectare et par an et bénéficieront du soutien des services de la mairie.

« On sera, avec ce terrain, en autonomie alimentaire pour la restauration collective sur la ville pour les cantines scolaires, les personnes âgées et, peut-être, pourons-nous fournir la restauration d’entreprise. Et, ce que je voudrais, c’est qu’on soit en autonomie alimentaire pour l’ensemble de la population, pour les 23 000 habitants », a expliqué Damien Carême aux caméras de France 3 Hauts-de-France.

La ville doit à son maire écologiste des cantines 100 % bio, de nombreux jardins ouvriers, des transports en commun gratuits. Et à partir de mai, la commune versera aux habitants vivant sous le seuil de pauvreté (33 % de la population) un minimum social garanti (MSG).

Damien Carême s’est également fait connaître en ouvrant un camp humanitaire pour les réfugiés en 2016, en partenariat avec Médecins sans Frontières. Et, à la fin 2018, en attaquant l’Etat en justice pour « inaction climatique ».

 

Sources : https://www.linfodurable.fr/environnement/grande-synthe-veut-une-alimentation-bio-et-locale-pour-tous-ses-habitants-10106



Les articles les plus récents