Lifestyle / Newsletter du 1 Septembre 2018

À Rennes, un atelier pour recycler les vélos électriques



Alors que les ventes de vélo à assistance électrique (VAE) s’envolent avec plus de 250 000 unités vendues en 2017 (+ 90 % sur un an), se pose désormais la question de leur recyclage.
En Ille-et-Vilaine, l’association La Petite Rennes s’est donné pour mission de leur offrir une seconde vie en les « désélectrifiant ». Suite à un don d’une centaine de VAE par la métropole, l’association a mis en place une filière dédiée qui emploie des personnes en situation de handicap au sein d’un ESAT.

« Cette filière de réemploi, nous l’avons montée pour éviter que des vélos ne partent à la poubelle, mais on ne pensait pas que ça marcherait autant. On n’imaginait pas qu’il y aurait un tel gisement », explique à 20 Minutes David Piederriere, président de La Petite Rennes.

Avant d’être revendus, les véhicules sont révisés, allégés de leur moteur et batterie, qui sont eux-mêmes réemployés par une autre association : My Human Kit. Fondée par Nicolas Huchet, celle-ci est reconnue pour ses prothèses imprimées en 3D. Et désormais pour ses fauteuils électriques, qu’elle fabrique à l’aide des pièces de vélo encore utilisables.
 
Et ce phénomène ne devrait pas ralentir. La métropole rennaise fait face à un véritable  engouement populaire pour son service de VAE loués entre 120 et 200 euros par an, avec une option d’achat à 569 euros. Soit la moitié du prix d’un tel vélo en magasin. Déjà 1 000 cycles ont été mis en circulation et 1 800 supplémentaires devraient les rejoindre d’ici la fin d’année.
 
Pour faire face à cette manne de pièces détachées, l’association La Petite Rennes devra déménager. Fondée il y a six ans, elle compte désormais près de 1 300 adhérents. Pour un local de seulement 30 m2.
 
Sources :
https://www.20minutes.fr/rennes/2282251-20180604-rennes-veut-offrir-seconde-vie-velos-electriques
 


Les articles les plus récents