Écologie / Newsletter du 1 Mars 2019

Dépollution : le rêve brisé d’Ocean Cleanup



Ce devait être « le plus grand nettoyage de l'histoire ». Le 29 décembre 2018, la barrière flottante d'Ocean Cleanup, censée dépolluer les océans de leur plastique, s'est rompue en pleine mer. Imaginée en 2013 par Boyan Slat, un jeune Néerlandais alors âgé de 16 ans, cette gigantesque bouée de 600 mètres est conçue pour dériver au gré du courant tout en capturant les déchets plastiques.

 

Un concept garanti en théorie par la différence de vitesse entre les eaux de surface et la bouée, ralentie sous l'eau par des ancres flottantes. Ainsi, les poissons ne sont pas pris au piège de ce lent filet dérivant mais celui-ci capture le plastique flottant.

 

Le projet d'Ocean Cleanup est de répartir 60 de ces bouées dans chacun des gyres océaniques. Ces gigantesques tourbillons d'eau formés par les courants marins, qui concentrent en théorie les plastiques en suspension. Selon l'ONG, 50 % du volume de plastiques pourrait être capturé en seulement cinq ans avec son projet.

 

Une dépollution indispensable quand on sait que les « macroplastiques » tels que nos emballages alimentaires se dégradent avec le temps en « microplastiques » pouvant atteindre la taille de paillettes de quelques microns, qui sont ensuite ingérées par les animaux (krill) et remontent toute la chaîne alimentaire, quand elles ne les tuent pas. Environ 150 millions de tonnes de plastique flottent désormais dans les océans. Selon une étude du Forum économique mondial, ceux-ci contiendront d'ici 2025 une tonne de plastique pour trois tonnes de poissons et plus de plastique que de poissons en 2050.

 

Testé dans le Pacifique, le prototype à taille réelle s'est donc rompu, détachant une longueur de bouée de 18 mètres. En cause : l'usure des matériaux dans ces conditions extrêmes de salinité et de stress mécanique. De plus, seulement deux tonnes de déchets ont été capturés en quatre mois par ce projet qui a pourtant récolté 40 millions de dollars. Un échec qui confirme l'urgence de stopper la pollution à sa source.

Sources :

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/ocean-cleanup-un-reve-brise-en-deux-62572/

https://www.geo.fr/environnement/ocean-cleanup-la-barriere-qui-devait-nettoyer-locean-sest-brisee-dans-le-pacifique-194053

 



Les articles les plus récents