Menu
L'interview du mois / Newsletter du 1 Juillet 2019

Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants



Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants
Au-delà des enjeux techniques, les opérations de réhabilitation en site occupé ont de vrais enjeux d'amélioration du vivre ensemble et de la qualité de vie pour les habitants. Dans quel contexte se trouve votre projet et pourquoi avez-vous décidé de mener ces actions avec les habitants ?

 

Le projet de l'Echarde est une réhabilitation de 140 logements, pour lesquels nous réalisons un rafraichissement des pièces humides, une mise aux normes électriques, et des travaux d'isolation des façades avec le label BBC Rénovation visé. Ce chantier est très attendu par les habitants car les subventions ont été difficiles à obtenir et les attentes sont très grandes pour cette résidence qui se trouve dans un quartier prioritaire.

 

Cette réhabilitation a pour objectif l’amélioration du confort des habitants et la diminution des consommations énergétiques. Pour y arriver, il est essentiel d’associer les habitants au projet et de les sensibiliser aux enjeux de développement durable de manière ludique et participative.


De plus, Brézillon étant fortement engagé dans la RSE et l'expérience client (2 des nouveaux axes stratégiques de la politique du groupe BBFE), il nous paraissait essentiel de satisfaire au mieux notre client, le bailleur social OPAC de l’Oise. Bien-sûr cela passe par la satisfaction de ses propres clients, les locataires. Pour cela, nous avons engagé des actions sur le chantier pour être au plus proche des habitants, pouvoir mieux les comprendre et ainsi mieux répondre à leurs attentes. Cela nous permet également d'améliorer notre relation avec eux et de faire en sorte que le chantier se déroule du mieux possible pour tous.

 

Quels types d'actions avez-vous donc menées pour impliquer les habitants ?

 

Nous avons mené plusieurs actions à différentes échelles et pour différents objectifs.

 

Tout d'abord, nous avons mis en place un site internet dédié au chantier pour la communication avec les locataires et les riverains. Différent du courrier classique, cela nous a permis d'avoir une communication plus fluide et dynamique, en donnant une image plus moderne à notre entreprise vis-à-vis de notre client.


Nous avons instauré des petit-déjeuners de présentation des attentes de nos clients et des points de vigilance l’opération à nos partenaires sous-traitants. Plusieurs sujets ont été abordés comme la qualité, la sécurité, l'environnement mais nous avons surtout insisté sur le volet social, les attentes des locataires, notamment concernant les horaires de début des travaux de façades. Plusieurs points de vigilance ont été abordés comme l'entretien et le rangement des parties communes par exemple. Tout cela participe au bon déroulement du chantier.


Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants

Dans le cadre de la semaine européenne du Développement Durable, nous avons organisé une distribution de cahiers pour les enfants de la cité. Ces cahiers proviennent d'un grand cercle vertueux puisqu'ils ont été réalisés à partir de papier recyclé collecté au sein des bureaux de Brézillon, ce qui a d'ailleurs permis de sensibiliser les collaborateurs à l’économie circulaire. Puis les papiers ont été triés par des travailleurs handicapés de l'ESAT de l'Arche à Compiègne. Enfin la pâte à papier a été transformée en cahier par Recyclage écocitoyen, une structure parrainée par Brigitte Macron pour en faire des cahiers au format adapté pour les écoliers de primaire. La distribution a été agrémentée par une exposition sur les enjeux de développement durable pour les enfants. Huit posters ont été réalisés sur différents sujets comme les déchets, l'eau ou encore l'alimentation. La directrice de l'école du quartier a également été invitée pour inscrire cet évènement dans une démarche pédagogique plus globale.


Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants

En plus des cahiers, un goûter, un kit de jardinage, des crayons de couleur et une maison à construire en carton recyclé ont été remis aux enfants (Pack crée un partenariat avec notre client, l’OPAC de l’Oise). Cet évènement a été très apprécié des parents qui déplorent parfois le manque d'implication des acteurs locaux.


Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants

Concernant l'insertion, nous avons fait 1000 heures de plus que ce qui nous était demandé au contrat et nous avons embauché une personne de la résidence pour l'entretien de la base vie.

Nous avons également attribué des logements au sein de la cité au profit de sous-traitants franciliens et lillois afin de limiter leurs déplacements et d'améliorer leur bien-être (QVT : qualité de vie au travail). Plusieurs autres actions ponctuelles ont eu lieu comme la participation à l'opération les "Bouchons d'Amour" avec les locataires et les sous-traitants ainsi que l'intervention d'ESAT lors des manifestations du chantier comme le repas TOPSITE pour la levée de drapeau.


Geoffrey Tkaczuk, conducteur de travaux chez Brézillon, en charge du projet de réhabilitation de l'Echarde à Compiègne, nous raconte la belle aventure initiée avec les habitants

Le chantier se termine à la fin de l’année, mais quels sont vos retours à chaud sur ces actions ? Comment ces initiatives ont-elles été accueillies ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées lors de l’organisation ?

 

La majorité des actions ont eu lieu sur les 2 derniers mois, mais nous pouvons d’ores et déjà noter que la relation avec les habitants s'est améliorée. Les relations sont plus fluides, et nous avons eu des retours très positifs sur les actions qui touchent directement les enfants des habitants.

Les Compagnons sous-traitants sont plutôt partants et ont participé activement à l’opération des bouchons. Ces actions leur ont aussi permis de mieux comprendre les attentes clients car ils se sont sentis plus proches des locataires.

 

Pour l’organisation nous avons tout fait en propre grâce à la volonté des équipes et à la communication réalisée notamment par José CLEMENTE, responsable de la relation-résidents sur les évènements mis en place.

 

Enfin, notre client a beaucoup apprécié nos initiatives. L’été marquera une pause, mais nous pensons déjà à ce que nous pourrons organiser pour la réception des logements. Si c’était à refaire, nous ferions pareil et même plus car ces démarches sont vraiment bénéfiques pour toutes les parties prenantes d’un tel projet.


Les articles les plus récents