Menu
Focus / OpenUp Mag' du 15 Juin 2017

Le Factory Lab, une plateforme d’innovation multi-partenariale pour l’industrie du futur



Crédit : P. Stroppa / CEA
Crédit : P. Stroppa / CEA
Après la mécanisation, l’industrialisation et l’automatisation, la quatrième révolution industrielle est en marche : l’industrie du futur compte bien mobiliser le potentiel des nouvelles technologies pour imaginer des usines plus intelligentes et donc, plus performantes. 

Inauguré en septembre 2016, Factory Lab est installé sur le site Nano-Innov du CEA List (Laboratoire d’Intégration de Systèmes et des Technologies), à Paris Saclay. Au sein de cette « plateforme pour l’industrie du futur », des industriels s’associent pour conduire en mode multi-partenarial des projets innovants répondant à leurs intérêts, besoins ou problèmes communs. Une initiative soutenue par l’Etat et par l’Alliance Industrie du Futur (association qui coordonne et rassemble les acteurs pour assurer le déploiement du plan Industrie du Futur en France).

Les industriels forment le cœur de cette plateforme dont ils assurent la gouvernance en contribuant financièrement et en décidant des projets à lancer. Une condition pour rejoindre le Factory Lab : les industriels lanceurs de projets doivent être de domaines non concurrents pour échanger bonnes pratiques et expertise en toute confiance et bâtir une communauté soudée, au service de l’innovation. 
Selon le CEA, cette rencontre entre des domaines, profils et fonctionnements variés fait toute la richesse de la plateforme. Un avis partagé par PSA (automobile), Safran (aéronautique) et DCNS (construction navale), qui comptent parmi les membres fondateurs. D’autres partenaires devraient les rejoindre prochainement. 

Le Factory Lab met cette communauté d’industriels au contact de l’écosystème des fournisseurs de technologies, composé à la fois de grands groupes comme Dassault Systèmes et de PME telles que Diota, développeur de solutions de réalité augmentée pour l’industrie. Un environnement qui permet à ces derniers d’adapter leurs technologies aux besoins concrets exprimés par plusieurs industriels et de tester l’intégration de leurs solutions technologiques. 

Autre brique du Factory Lab, le CEA, le Cetim (Centre Technique des Industries Mécaniques) et l’Ensam (Ecole nationale supérieure d’arts et métiers) assurent la partie R&D en se consacrant à la recherche d’innovations technologiques et à leur appropriation par les opérateurs : quelle acceptabilité et comment former les opérateurs à l’usage de ces technologies ?

Cet écosystème d’acteurs (industriels, fournisseurs de technologies et laboratoires de R&D) travaille sur des projets courts, d’une durée maximale de 2 ans, s’inscrivant dans trois thématiques clés :

cliquer sur l'image pour agrandir
cliquer sur l'image pour agrandir

Le Factory Lab tire sa richesse de son écosystème d’acteurs qui favorise l’échange d’expertise, la mutualisation des moyens, l’adaptation des technologies aux besoins des industriels et une meilleure compréhension de ces besoins par les laboratoires de R&D. Les industriels y trouvent des réponses à des problématiques concrètes. Avec le Factory Lab et l’Innovation Centre for Operations du Boston Consulting Group, une usine-école dédiée à l’amélioration de la performance industrielle grâce à l’interconnection de huit nouvelles technologies, le plateau de Saclay propose deux démarches complémentaires pour accompagner les industriels dans leur transition vers l’industrie du futur.