Écologie / Newsletter du 1 Avril 2019

Le bruit de la circulation, un enjeu de santé publique ?



Quand le bruit des moteurs est incessant, il devient un danger pour la santé. C’est le cri d’alerte lancé par l’association Bruitparif, observatoire du bruit en Ile-de-France, dans un nouveau rapport paru début 2019.
 
Selon celui-ci, 90 % des habitants d’Ile-de-France sont exposés, sur l’ensemble d’une journée, à des niveaux supérieurs aux valeurs recommandées de l’OMS. Et la principale cause est le trafic routier, suivi de l’aérien.
Plus inquiétant encore : 1,5 million d’habitants (soit 14,8 % de la population de la région) seraient exposés à des niveaux supérieurs à au moins une valeur limite pour l’indicateur Lden, qui fixe le seuil au-delà duquel on risque des conséquences sanitaires.
 
Ainsi, selon l’étude, un habitant d’Ile-de-France perd 10,7 mois de vie en bonne santé à cause du bruit des transports qu’il aura subi pendant toute son existence. Et ce chiffre peut atteindre 20 mois dans des agglomérations plus exposées comme celle de Roissy. Voire trois ans dans des villes qui cumulent trafic routier, aérien et ferroviaire comme Compans, Ablon-sur-Seine ou Villeneuve-le-Roi.
 
Des chiffres inquiétants, qui constituent un argument de plus pour la mobilité électrique, plus silencieuse.

Sources :

www.franceinter.fr/societe/en-ile-de-france-le-bruit-joue-sur-la-sante-de-neuf-habitants-sur-dix

 

 




Les articles les plus récents