Écologie / Newsletter du 1 Juillet 2019

Le recyclage mondial en plein chaos suite à la nouvelle politique de la Chine



La Chine ne veut plus être la poubelle du monde. C’est la décision prise par le gouvernement central fin 2018 et dont les effets se ressentent désormais de l’Asie du Sud-Est à l’Amérique du Nord. Alors que la Chine importait jusqu’ici 600 000 tonnes par mois de papier et de plastique à recycler, ce quota a été brusquement limité à 30 000 tonnes.
 

Résultat : les pays occidentaux ne savent plus quoi faire de leurs déchets et se tournent vers l’incinération ou les exportent vers d’autres pays émergents ou en développement. C’est le cas de la Malaisie qui s’est fait envahir par pas moins de 870 000 tonnes de déchets l’an dernier. De quoi faire réagir le gouvernement qui a annoncé un gel et fait fermer 33 ateliers de recyclage qui étaient apparus ces derniers mois près de Kuala Lumpur.
 

Même scénario au Vietnam et en Thaïlande, où les gouvernements ont également pris des mesures pour limiter cette industrie, très polluante pour la qualité de l’air et des eaux. Mais selon un rapport de Greenpeace, les flux s’orientent désormais vers des pays moins regardants comme l’Indonésie ou la Turquie.
 

La seule solution est de suivre l’exemple d’Adélaïde, en Australie. Depuis le début de la crise, la ville a décidé de reprendre en main la gestion de ses déchets et en traite désormais 80 % localement. « En aidant les acteurs locaux, nous avons été capables de retrouver des prix similaires à ceux d’avant l’interdiction chinoise », souligne Adam Faulkner, responsable de l’organisme qui gère les déchets du nord d’Adélaïde.
 

Sources :

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/dechets/isr-rse/plastique-depuis-que-la-chine-a-ferme-sa-poubelle-le-recyclage-mondial-est-en-plein-chaos-147185.html



Les articles les plus récents