Énergie / Newsletter du 1 Juin 2019

Panneaux solaires : recyclables ou durables, il faut choisir



Si l’on veut produire des panneaux solaires écologiques, ceux-ci doivent être à la fois recyclables et durables dans le temps. Mais ces deux qualités vont rarement de pair, alerte une étude parue le 4 avril dans la revue Management Science et réalisée par des chercheurs de Georgia Tech, aux États-Unis.
 

« Nous nous sommes aperçus que parfois, quand votre conception vise la recyclabilité, vous renoncez à la durabilité, et quand vous visez la durabilité, la recyclabilité était sacrifiée », explique Beril Toktay, professeur à Georgia Tech.

Tout dépend en effet des techniques d’assemblage, l’emploi de colles notamment. Ainsi que des matières premières employées dans la fabrication des panneaux.
 

Certaines substances permettent en effet de doper l’efficacité et la durée dans le temps des panneaux comme le cadmium, le plomb ou l’antimoine. Mais rendent le verre pollué par des impuretés.

En France, l’éco-organisme PV Cycle chargé du recyclage des panneaux solaires se montre plus optimiste : il estime à 94,7 % le taux de valorisation d’un module photovoltaïque à base de silicium cristallin avec un cadre en aluminium.
 

Le type de panneau solaire est également une variable importante. Les panneaux dits « à couche mince » sont plus rentables à recycler, car ils contiennent des terres rares. A l’inverse de ceux en silicium cristallin, difficiles à valoriser mais beaucoup plus durables dans le temps.
 

Pour déterminer quelle doit être la priorité – durabilité ou recyclabilité –, et surtout limiter leur impact en fin de vie, les chercheurs ont établi un modèle mathématique répertoriant les différents panneaux solaires, en fonction des matériaux dont ils sont faits et de leur conception. Cet outil permet de mettre en lumière des convergences possibles entre recyclabilité et durabilité et devrait permettre de guider les politiques publiques.
 

Car il y a urgence en la matière. Avec une durée de vie garantie de 20 à 25 ans, les panneaux installés aujourd’hui seront les déchets de demain. Si leur volume n’était que de 250 000 tonnes dans le monde en 2016, ce chiffre devrait atteindre 78 millions de tonnes en 2050.


https://usbeketrica.com/article/recyclabilite-durabilite-constructeurs-panneaux-solaires-choisir


 



Les articles les plus récents